LE GUIDE COMPLET DU VTT ELECTRIQUE : COMPARER ET ACHETER UN VTT ELECTRIQUE EN 2019

meilleur vtt électrique

Le VTT électrique est actuellement très tendance ! C’est ce qu’il y a de plus normal, car il assure des sensations exceptionnelles à celui qui le monte. En effet, vous pourrez jouir d’interminables voies rebutantes, circuler dans des cuvettes à une vitesse folle, ou juste parcourir les côtes de long en large avec ravissement. 

COMPARATIF VTT ÉLECTRIQUE

Avant de pouvoir entrer dans le vif du sujet du VTT électrique, il est essentiel de connaître ce qu’est un VTT électrique.

Qu’est-ce qu’un VTT électrique ?

Il s’agit d’un vélo à assistance électrique principalement créé pour la montagne. Il est doté d’un moteur électrique, d’une manette de commande et d’une batterie. Le cadre de ce genre de matériel est de ce fait façonné afin d’intégrer ces multiples constituants.

En somme, le vtt électrique améliore les performances et l’endurance du vététiste, bien qu’il y ait toujours des personnes qui déclarent qu’il n’offre pas les mêmes perceptions qu’un vtt traditionnel.

Un peu d’histoire

histoire vtt électrique

Un brevet déposé par Ogden Bolton pour le 1er vélo électrique le 19 Septembre 1895.

Même si le VAE est actuellement à la mode, son lancement date de la fin du 20e siècle. Depuis 1895, l’Américain Ogden Bolton Jr. Remettait de ce fait un brevet pour un vélo muni d’une batterie et d’un moteur placé dans la roue arrière.

Au cours du temps, d’autres concepteurs plus ou moins curieux en ont fait pareil, sans pour autant réussir à matérialiser leur création à grandeur nature.

Ce n’est qu’en 1935 qu’EMI et Philips présentent le premier modèle de série, mais qui là encore demeurera dans l’anonymat à cause de mauvaises performances (endurance, poids…) et de la rivalité des automobiles à essence.

En 1990, le VAE ressuscite d’entre les morts sous la poussée de la marque Giant qui prend exemple sur un brevet déposé en 1897 par Hosea W.Libbey de Boston.

Grâce aux crises pétrolières consécutives et de la révélation écologique, beaucoup de créateurs poursuivent son œuvre et en 1995 les premiers VAE sont vendus en France. Dès lors, la réussite du VAE n’est plus une légende à prouver.

Top 3 des meilleures ventes de 2019

Nous avons testé pour vous, et nous vous soumettons ci-dessous les résultats de nos essais et de nos recherches.

Dans ce top 3, nous avons mixé les attentes. Nous pensons que tout le monde ne possède pas le  même budget,  n'ont pas les mêmes attentes ni les mêmes besoins. Ce top 3 est surtout basé sur le critère de la majorité des gens : le QUALITÉ / PRIX.

Si vous souhaitez plus de détails, vous pourrez toujours recourir à nos tests et avis avec des détails très précis pour chaque modèle. Mais entre-temps, nous allons vous exposer notre Top 3 des meilleurs VTT électriques de 2019.

Guide VTT électrique : comment ne pas se tromper ?

Pour ce faire, nous avons réuni pour vous les informations indispensables : cadres, fourches, dimensions de roues, qualité de freins, mutation de vitesses et bien entendu la batterie.

Le VTT compte beaucoup de types de pratiques. Partant de la randonnée aux parcours de descente, il est quelquefois assez pénible de s’y retrouver pour un ignorant avec les nombreuses appellations.

VTT électrique

Quels sont vos objectifs ?

Il s’agit ici, d’une pratique ouverte à tout un chacun et qui autorise de circuler sur différents types de sentiers. Un VTT se démarque avec de grands pneus gonflés à faible pression, des pignons et plateaux qui sont chronologiquement plus grands et plus petits, et encore d’autres spécificités qui autorisent de rendre facile la montée ou le parcours en forêt.

Il est clair que le VTT est bien moins rapide qu’un vélo de route et possède moins de confort qu’un VTC. Toutefois, son principal privilège se situe au niveau de sa facilité de manipulation et de son aisance sur tous les types de sentiers.

Dans ce sport, on a la possibilité de progresser rapidement. On peut aussi atteindre des sites touristiques tout en prenant soin de bien profiter de la vue panoramique. Néanmoins, voici quelques pratiques du VTT. Une fois que vous en aurez pris connaissance, vous aurez la capacité de repérer la pratique qui vous convient le plus.

Les différents types de VTT électriques

Pour le bonheur des vététistes actuels, il existe désormais plusieurs types de vtt électriques. À savoir :

Le VTTAE OU Vélo Tout-Terrain à Assistance Electrique

C’est un VTT équipé d’un modeste moteur électrique avec des remarquables qualités. Avec ce bijou, tout le monde peut accéder agréablement aux plus hauts sommets.

L’assistance en question est constituée de trois éléments, dont un moteur, une batterie et une console de commande. Ces VTTAE sont créés à partir d’un cadre particulièrement large pouvant recueillir l’unité d’entraînement et la batterie en parfaite adhésion avec la machine.

Il possède plusieurs niveaux d’assistances qui autorisent d’ajuster la puissance du moteur aux attentes du vététiste, ou selon l’état du parcours.

Pour être qualifié de VTTAE ou VAE (Vélo à Assistance Électrique), le matériel doit présenter les caractéristiques suivantes :

  • Puissance maximale du moteur à 250 W
  • Déclenchement de l’assistance seulement au pédalage
  • Arrêt automatique de l’assistance une fois les 25km/h dépassés.

À la fin, le VTT AE est accessible à tout le monde. Il transforme le sport extrême en une expérience joyeuse et plaisante.

Ce qu’on entend par VTT électriques cross-country

Ce dernier est construit dans le but de circuler et de donner d’agréables sensations de pédalage, avec une productivité améliorée. On a la possibilité de circuler rapidement, et de profiter pleinement de la balade, c’est pourquoi on les recommande généralement aux rouleurs.

Ce sont des VTT électriques qui seront à leur place n’importe où, sous réserve de posséder un engagement calculé. Son plus grand avantage est sa productivité qui est parfaite au niveau du roulement. C’est précisément dans cette catégorie de VTT  que l’on va repérer les 29’’ qui sont très performants et satisfaisants du point de vue vitesse. Ils subsistent en semi-rigides, comme le VTT électrique giant ou encore le VTT électrique ktm.

À propos des VTT électriques downhill ou de descente

Les VTT électriques pour descendre sont des vélos à sensations extrêmes. D’après leur nom, ils auront pour spécificité de faire des descentes sur des espaces très escarpés et à une folle allure.

Par ailleurs, à l’image  du Moma Bikes Vlo VTT Electrique VAE, E-MTB 26, Aluminium, SHIMANO 24V, Freins a Disque, Suspension avant, Bat. Ion Lithium 36V 16Ah, ils ont aussi la possibilité de réaliser de grands sauts périlleux. Ils ont une structure améliorée dans le but d’un emploi en descente. Ils possèdent des angles de fourches très conséquents qui autorisent de garder le vélo sur ses deux roues.

Ils sont aussi munis de suspensions autorisant l’amortissement des grands chocs au cours des sauts. Sa structure jointe à son amortissement lui procure une très mauvaise productivité en pédalage. Ce ne sont pas de très bons « rouleurs ». Ils ne sont pas prévus pour pédaler, mais plutôt pour la descente. Leur transmission existe principalement dans le but de remettre la vitesse ou secondairement se hisser sur quelques mètres.

Concernant les VTT électriques all-mountain également réputée comme Enduro

C’est la catégorie de VTT électrique qui se trouve entre le cross-country et les VTT de descente. Il possèdera la capacité de circuler et d’accomplir des sauts ou une descente. Il est question d’un VTT électrique qui sera assez léger comme un VTT électrique femme pour avoir la possibilité de remonter, et son cadre est moins marqué « descente » ce qui autorise de l’employer n’importe où.

En fait, il s’agit du VTT électrique le plus multitâche. Il est réputé pour être un vélo à tout faire : All & Mountain. Ce VTT électrique demeure toutefois dans une cohérence de pilotage cautionné, ou une inspection de très grande commodité.

Quand on parle du VTT électrique fat bike

Fat bike électrique

Fat bike électrique

Le Fat Bike est un vélo qui est équipé de roues très larges et des constituants consolidés en vue de pouvoir tout affronter sur son parcours. Avec ce modèle de vélo, il vous est permis de rouler sur des sentiers escarpés. En effet, le Fat Bike peut être employé sur la neige, le sable, la boue ou encore les graviers. Doté d’un design hors norme, le Fat Bike s’est énormément amélioré au cours de ces dernières années.

Le meilleur se montre lorsqu’on associe les avantages du Fat Bike avec l’assistance électrique. Sur ce genre de vélos, les jantes sont loin d’être pleines. Ces aérations donnent la possibilité de diminuer le poids, et d’avoir une plus grande déformation du pneu, qui va mieux s’ajuster à la surface du sol. Sur un sentier moelleux (neige, sable…), il sera nécessaire de diminuer la pression des pneus pour obtenir une cohérence maximale.

Après avoir vu les différents types de pratiques du VTT électriques, il est désormais temps pour vous de choisir votre appareil.

Quels critères pour le choix de votre VTT électrique ?

Si vous voulez repérer rapidement votre VTT électrique idéal, voici quelques critères auxquels vous devrez porter votre attention.

VTT électrique

Les critères techniques

Comme vous le voyez, on parle ici de critères au pluriel. Pour le coup, attendez-vous à considérer beaucoup d’éléments.

La taille des roues

Les VTT AE sont pourvus avec les mêmes tailles de roues que les vélos dépourvus de moteurs. De cette manière, on repère les dimensions suivantes, par ordre de grandeur : 24 pouces, 26 pouces, 27.5 pouces ou 650B, 28 pouces ou 700C, et en dernier 29 pouces.

En vérité, la taille de roue la plus utile est celle ajustée à votre pratique, et à votre stature. Elle est fréquemment conclue par la forme générale du vélo.

Il est confirmé que plus une roue est petite, plus elle sera facile à manipuler. La maniabilité possédant ses limites, on ne peut vraisemblablement guider avec facilité et sécurité un vélo pourvu de roues en 24 pouces, que dans la condition où l’on a une taille de 1,90m.

Un vélo doté de petites roues va être très agréable à manier, du fait de son rayon de braquage qui sera très diminué. À une vitesse supérieure, son poids étant elle aussi diminué, il sera plus difficile à diriger.

Les pneus

Le gonflage des pneus joue un rôle très important dans la productivité du cycliste. En effet, des pneus en manque de gonflage demandent au cycliste de fournir beaucoup plus d’effort. Or, il y a beaucoup de personnes qui ignorent cela, et mettent leur incompétence à la charge de leur manque de forme. Cette diminution de productivité est également avérée pour ceux qui utilisent un VAE : dans le cas où les roues manquent d’air, ce sont les muscles et le moteur qui comblent l’énergie manquant. Il faut alors plus d’énergie pour continuer à avancer.

Pour contrôler le bon état de vos pneus, vous devez maîtriser les 3 types de valves les plus connues, de façon à catégoriser le vôtre. Ensuite, vous devez vous assurer d’utiliser une bonne pompe avec un manomètre. Avec cette pompe, tâchez de donner le gonflage adéquat à vos pneus. Pour cette dernière tâche, vous pourrez vous aider des indications inscrites sur le flanc de vos pneus. Afin de bien entretenir ces derniers, vous êtes amené à faire un ajustement régulier de la pression de vos pneus.

Les types de cadres

Le cadre d’un vélo rassemble les roues, la selle et les pédales entre elles. Il est constitué de 2 triangles, permettant la connexion entre tous les constituants du vélo. Le premier est situé à l’avant (pédalier, roue et fourche), tandis que le second se trouve à l’arrière (roue, pédalier et selle).

Selon la pratique du vélo, les formes de ces 2 triangles diffèrent. À ce jour, l’on compte 4 formes distinctives :

  • Le classique réputé en tant que cadre en diamant ou cadre rigide. Il est muni d’une barre latérale sous forme de losange. Celui-ci a été créé pour les hommes dépourvus de robes, sur un vélo de course.
  • L’ouvert connu en tant que cadre mixte. Il se démarque par l’absence de barre latérale. Il est prévu pour le VTC et le vélo urbain.
  • La monopoutre se montre sous la forme d’un tube qui assemble l’axe de la roue arrière au tube de direction avant. En général, on retrouve ce type de cadre chez les VTT.
  • Le suspendu quant à lui, s’expose sous la forme d’un triangle arrière qui se déforme. Cette particularité autorise la roue arrière à s’adapter à tout type de terrain. C’est pourquoi il est habituellement placé sur les VTT.

Le mode de sélection de la fourche et des suspensions à adopter

VTT électrique

100, 12, 150mm, pouvant aller jusqu’à 180 ou 200mm, ce sont les nombreux modèles de débattements que va autoriser la fourche. La capacité d’inhibition  des chocs dépend entièrement de la taille du débattement. De ce fait, plus il y a un large débattement, plus les chocs sont fortement inhibés, ce qui entraîne une plus grande vitesse sur les blocages. Cela permet également de supporter de grands impacts, en échange de quelques centaines de grammes et de €, toutefois les sensations sont assurées.

Vous pouvez alors choisir de trouver un arrangement entre le poids et le budget :

  • 80mm : atténué et idéal pour les balades.
  • 100mm : plus onéreux, mais plus résistant.
  • 120mm : tout-suspendu réservé à une utilisation cross-country.
  • 150mm : tout suspendu, pour un usage de montagne et un pilotage cautionné.
  • Plus de 180mm : tout-suspendu, prévu principalement pour de la descente pure avec des cohérences très engagées et de grandes tentatives. Attitré à un public renseigné. Le tout suspendu de 180mm pourvoit des bicycles avec un angle de fourche très sérieux. Ce qui les rend très peu compétitifs sur la route, sur du plat, ou sur un usage hors descente.
Le système de freinage

Sur le marché actuel, vous rencontrerez différents types de freinage. Toutefois, les experts en la matière s’accorderont sur la performance des disques hydrauliques. De plus, depuis quelques années, le prix de ces derniers s’est vu à la baisse.

Le dérailleur et la chaine

Le dérailleur est perçu comme étant le pivot du vélo. Il permet le changement de vitesse d’un vélo. Cet élément est tout aussi important que la chaîne, car il joue un rôle essentiel dans le bon fonctionnement du vélo en question. En plus concret, ce dernier sert de transmission. Le fait de tourner autour de l’axe lui donne la capacité de transformer la force exercée par le vététiste sur le pédalier en roulement sur la roue arrière. Ce mouvement permet de propulser le vélo.

Le moteur

Le meilleur type de moteur pédalier à choisir est de loin le moteur central. En vérité, tous les modèles de moteur possèdent chacun leur spécificité, et sont tous prévus pour optimiser au maximum l’efficacité du VTT électrique.

Vous pouvez en voir l’exemple avec le VTT assistance électrique, ou encore avoir une attirance vive et spontanée pour Extrbici VTT Pliant électrique 

Le couple moteur

Le moteur est l’âme d’un appareil électrique. Ce sont justement les caractéristiques de dernier qui définissent les qualités de l’appareil. Le couple moteur tient une place prépondérante dans ce cas-ci. C’est une garantie de confort, d’épargne de carburant et respectueux de l’atmosphère.

Le couple est un concept assez particulier en mécanique, car il reflète la force que le moteur fournit dans son mouvement. Par exemple, quand un cycliste pédale et qu’il appuie fortement pour ravir une côte, il produira plus de couples. C’est également le même concept pour le vélo électrique.

La batterie

C’est le plus important dans un VTT électrique : si elle est de mauvaise qualité, votre vitesse diminuera au fur et à mesure et votre vélo perdra également de puissance. Pendant que certaines batteries ne marcheront que lorsque vous ne pédalez plus, d’autres présenteront un partage de l’énergie stable, établie sur vos efforts de pédalages. Une méthode efficace pour amoindrir la consommation énergétique et de jouir d’une assistance personnalisée. Pour cela, ces types de batteries sont plus coûteux que les précédentes.

Les critères pratiques

À l’image des critères précédents, ces derniers sont aussi nombreux sur la liste.

La taille et le poids du vélo

Ces deux critères sont essentiels pour votre choix de VTT. Effectivement, que vous faites du VTT électrique pour le plaisir ou pour une compétition, vous devrez faire le bon choix de vélo pour pouvoir gagner en efficacité et en confort. Plus votre choix sera adéquat, plus votre vélo sera facile à manipuler et vous courrez moins de dangers. De plus, vous serez moins épuisés. Autant dire qu’il s’agit de 2 éléments à mettre en évidence.

L’autonomie

L’efficacité de votre vélo électrique dépendra entièrement de l’autonomie de sa batterie. C’est pour cela qu’il est vital de connaître approximativement l’autonomie du vélo avant de signer le contrat d’achat. En moyenne, l’autonomie d’un vélo électrique dure pendant un trajet de 50 km.

L’aspect pratique

Le plus du VTT électrique c’est qu’il possède désormais la faculté pliante.

Les vélos pliants à assistance électriques présentent les mêmes services qu’un vélo électrique ordinaire, tout en offrant l’avantage de la compacité. Vous pouvez les ranger facilement, surtout dans un camping-car ou dans votre maison si vous avez envie de garder votre vélo électrique à côté de vous.

VTT électrique pliant

En tenant compte du moteur et de la batterie, ces derniers demeurent plus lourds par rapport à des vélos pliants ordinaires. De ce fait, il est primordial de bien s’informer sur le fondé du vélo pliant et de choisir entre les modèles à assistance électrique ou sans assistance électrique.

Par ailleurs, il est utile de remarquer que la compacité suffit parfois, sans nécessiter l’intégration des contraintes techniques de la pliabilité totale.

Les critères financiers

Ce point est tout aussi important dans votre choix de VTT AE. Il se compose de 2 points essentiels.

Le prix

Celui-ci est fixé suivant les caractéristiques et la qualité du VTT électrique. De ce fait, plus le vtt électrique de votre choix sera élaboré, plus vous devrez débourser de l’argent pour l’obtenir.  Actuellement, le prix minimum est fixé à 799 € et le maximum à plus de 5 000 €.

Le budget maintenance

Il est également nécessaire de prévoir un budget spécial maintenance. En effet, pour garder votre vélo en bon état, vous devrez vous attendre à lui appliquer une maintenance régulière. Et qui dit maintenance, dit normalement dépense, car il se peut que vous ayez des pièces à rechanger ou encore à retaper. Vous devez aussi prévoir les notes de frais du technicien si vous ne possédez pas les compétences nécessaires.

À quelle vitesse un VTT électrique peut-il rouler ?

La cause de votre engouement pour le vtt électrique est certainement sa vitesse. En vérité, à l’instar de faciliter la montée, un vélo électrique est présumé autoriser à rouler plus vite, et à diminuer le temps de parcours à accomplir.

Sur le plan pratique, la vitesse du vtt électrique dépend en grande partie de ses constituants. Juste à titre d’information, de nos jours l’un des vtt électriques les plus rapides au monde parvient à une vitesse maximale de 80km/h.

La directive européenne en la matière indique qu’un VTT AE doit respecter les caractéristiques suivantes :

  • L’assistance électrique du VTT doit fonctionner uniquement lorsque l'utilisateur pédale,
  • L’assistance électrique doit obligatoirement se couper au-dessus de 25 km/h,
  • Le moteur électrique doit avoir une puissance inférieure à 250 watts,

Si un vélo respecte tous ces points, alors il est considéré au regard de la loi comme un VTT AE et dans ce cas il n’y a pas besoin de permis, d’assurance ni de casque pour rouler avec.

Pour tous les vélos qui ne respectent pas tous ces points, comme par exemple les VTT électriques puissants et rapides, le constructeur devra les faire homologuer en tant que "cyclomoteurs". De plus, étant utilisateur d'un cyclomoteur électrique, on est obligé d’avoir un permis, de porter un casque et de souscrire à une assurance.

Comment charger un VTT électrique ?

La batterie d’un vélo électrique montre un nombre précis de cycles de charge par le biais du courant électrique, à savoir approximativement 300 pour les batteries au plomb, environ 500 pour celles au nickel et 1 000 pour celles au lithium.

Le premier critère à prendre en considération pour la charge d’une batterie de vtt électrique est bien sûr, d’employer principalement un chargeur ajusté à la batterie. Si vous veillez à ce point, la charge se fera en un rien de temps, et sera plus durable. De plus la charge s’arrêtera automatiquement une fois que la batterie a atteint sa capacité.

Ensuite, rappelez-vous que la batterie d’un vélo électrique doit toujours être rechargée dès qu’il atteint les 10%. Il est aussi recommandé d’effectuer le rechargement dans des conditions de température fixé entre 10 et 30°C, de peur que la batterie ne perde en capacité.

Par ailleurs, il est strictement déconseillé de recharger la batterie, lorsque celle-ci est en pleine exposition solaire, de peur de subir des courts-circuits, voire pire… Dans le cas où vous laissez reposer votre vtt électrique pour un bon bout de temps, vous devrez isoler sa batterie, ou l’y laisser fixé avec un minimum de charge, à l’abri de l’humidité et du gel. Même si votre vélo électrique n’a pas servi pendant quelque temps, vous êtes obligé  de recharger votre batterie pour l’entretenir.

Quelles sont les principales marques de vtt électrique ?

Les marques de VTT électrique sont innombrables. Les plus connus à ce jour sont :

  • Haibike
  • Vélo de ville
  • Cannondale
  • Moustache
  • Gitane
  • Giant
  • Mobiky
  • Matra sport

Quel est le prix d’un VTT électrique ?

En principe, le vélo électrique coûte moins cher que tous les autres moyens de transport (scooter, bus et voiture…).

Après avoir calculé l’amortissement de l’achat, des tarifs de maintenance, d’énergie et d’assurance, le vélo électrique se montre incontestablement comme l’option la plus abordable pour des parcours de 20km/jour.

Les dernières innovations en matière de VTT électrique

En 2019, il est nécessaire de sélectionner son VAE selon sa batterie. En effet, depuis l’apparition des  vélos électriques en France, la plupart des batteries qui les ravitaillent et qui sont commercialisées en Europe sont en provenance de la Chine, la Corée ou du Japon. Des industriels européens s’organisent afin de lancer une production à grande échelle sur le continent européen dans le but de pouvoir battre le marché asiatique.

En conclusion

VTT électrique

Pour ne pas rater votre choix de VTT électrique, vous devrez considérer la totalité des points dont on a parlé précédemment. Si vous omettez un seul, préparez-vous à avoir acheté un VTT électrique qui ne vous convient pas. Vous aurez fait toutes vos démarches pour rien, car au final vous serez déçu du vélo électrique que vous aurez choisi au hasard. De ce fait, restez toujours vigilant tout au cours de votre prospection, et veillez à remplir tous les critères que l’on vous a soumis. Vous pouvez même en ajouter si vous en trouvez d’autres qui manquent.